Chargement

Plus de souplesse pour les plus-values immobilières des non-résidents

Posté le : 29/04/2019


Les deux nouveles mesures s'appliquent aux éxonérations de plus values sur les cessions immobilières intervenues depuis le 1er janvier 2019. Cette exonération est réservée aux ressortissants d'un pays de l'UE ou de l'Espace économique européen. Elle est limitée à la cession d'une seule résidence par contribuable et que le cédant doit avoir été fiscalement domicilié en France de manière continue pendant au moins 2 ans avant la cession.

Première mesure, l'exonération spécifique, à hauteur de 150 000 €, accordée pour la plus-value réalisée lors de la cession d'un logement situé en France bénéficie d’un délai supplémentaire. Il est allongé à 10 ans, au lieu de 5 auparavant sans conditions.
Par ailleurs, les personnes physiques qui s'expatrient dans un État membre de l'UE ou dans un État ou territoire dit "coopératif" sur le plan de la lutte contre la fraude fiscale bénéficient désormais de l'exonération de la plus-value réalisée à l'occasion de la cession de leur ancienne résidence principale comme les personnes domiciliées en France. Précisons que la cession doit néanmoins intervenir au plus tard le 31 décembre de l'année suivant celle du transfert du domicile fiscal hors de France et le logement ne doit pas avoir été mis à la disposition de tiers, à titre gratuit ou onéreux, entre ce transfert et la cession.

Autres articles

Les délais d’exonération de la résidence principale

Quel délai pour vendre sa résidence principale et bénéficier de l'exonération ?

Lire la suite

Spéculation immobilière : Saint Barth met un coup de frein

La taxe sur les plus-values immobilières, qui s'applique à Saint-Barth également à la résidence principale, s'élèvera à 35% si le vendeur occupe son bien depuis moins de cinq ans, au lieu de 20% en cas d'occupation antérieure.

Lire la suite

Précisions sur les reventes de « Malraux »

Lors de revente d'un investissement « Malraux », la plus-value ne peut pas être réduite des travaux déjà défiscalisés.

Lire la suite

Terrain agricole : comment éviter la préemption ?

Il est possible de vendre ou d'acheter des terrains agricoles en échappant au droit de préemption de la Safer. Tel est le cas, selon la Cour de cassation, si la vente regroupe à la fois des biens agricoles et des biens non agricoles.

Lire la suite

Des précisions sur la taxation des donations

Comment sont taxés les donations ? L’administration fiscale apporte des réponses.

Lire la suite

Les villes préférées des investisseurs locatifs

Guy Hoquet l’Immobilier a interrogé avec Opinion Way un panel de Français pour faire le point sur leurs villes préférées et leur rendement locatif. Ainsi, Bordeaux conserve la tête du classement par rapport à l’année dernière, pendant que Nantes et Lyon se distinguent de plus en plus.

Lire la suite