Chargement

Un simple mail pour résilier sa complémentaire santé

Posté le : 19/05/2019

La commission mixte paritaire qui réunissait députés et sénateurs, est parvenue à un compromis définitif sur la proposition de projet de loi (PPL) autorisant la résiliation à tout moment et sans frais des complémentaires santé. Le texte définitif va donc permettre, à partir du 1er décembre 2020, de résilier gratuitement son assurance santé, individuelle ou collective (à l’initiative de l’employeur), dès lors que le contrat aura au moins un an d’ancienneté. Un mail de la part de l’assuré individuel ou de l’entreprise signataire d’un contrat collectif suffira.
Annoncée par Emmanuel Macron lors de sa campagne de 2017, cette réforme a vocation à introduire plus de concurrence dans ce secteur fermé où certains acteurs n’hésitaient pas ignorer des résiliations pour conserver leurs clients. D’ailleurs, le texte prévoit une incitation – et non une obligation – des complémentaires à dématérialiser leurs services à compter du 1er décembre 2020 également, pour permettre à leurs clients une consultation en ligne de leurs services.
Autre nouveauté : Pour chaque contrat, les assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance devront afficher non seulement leurs frais de gestion, mais aussi le taux de réversion (partie des cotisations servant directement au remboursement de soins) et ce, non pas lors du renouvellement des contrats comme évoqué initialement, mais dès le départ.
Les mutuelles sont inquiètes. Elles craignent la désorganisation du secteur et prédisaient des hausses de tarifs, notamment du fait d’un surplus de travail.

Autres articles

Les contrats collectifs dopent les complémentaires santé et prévoyance

En 2016, le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance a été porté par les contrats collectifs.

Lire la suite

Mutuelle d'entreprise obligatoire : quid des anciens salariés ?

Le 1er juillet prochain, l’encadrement progressif des tarifs des contrats d'assurance complémentaire santé entrera en vigueur pour les anciens salariés qui souhaitent conserver leur mutuelle d'entreprise.

Lire la suite

Complémentaire santé des salariés, les entreprises jouent le jeu

Un an après la mise en place obligatoire d'une couverture santé au bénéfice des salariés, une étude montre que la majorité des entreprises vont plus loin que le minimum légal.

Lire la suite

Au bureau on peut papoter mais pas vapoter !

L'interdiction de vapoter au travail entrera en vigueur le 1er octobre 2017.

Lire la suite

Sport sur ordonnance

Depuis le 1er mars 2017, les médecins généralistes peuvent prescrire une activité physique à leurs patients.

Lire la suite

2 euros de plus chez le médecin

Comme c'est la tradition, des évolutions tarifaires entrent en vigueur le 1er mai. C’est le cas pour les consultations chez les généralistes.

Lire la suite