Chargement

Arrêter de fumer, combien ça coûte ?

Posté le : 19/11/2018

Pour aider les personnes qui souhaitent arrêter de fumer, plusieurs traitements nicotiniques de substitution comme les patchs ainsi que certaines gommes et pastilles sont désormais inscrits sur une liste des médicaments remboursables et, de ce fait, sont pris en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 65 %, puis le reliquat éventuellement par une mutuelle.

L’Assurance Maladie rembourse également sur la base d’un forfait de 150 € par année civile et par bénéficiaire les traitements par substituts nicotiniques non remboursables. Il s’agit exclusivement de pastilles, de gommes et de vaporette (inhaleur). Pour être remboursés dans le cadre du forfait, les substituts nicotiniques doivent être prescrits par un médecin, une sage-femme pour les femmes enceintes, un chirurgien-dentiste, un infirmier ou masseur-kinésithérapeute sur une ordonnance consacrée exclusivement à l’arrêt du tabac. Aucun autre traitement ne doit figurer sur la feuille de soins.

Mais attention, le gouvernement a annoncé que ce dispositif ne sera maintenu que jusqu’à la fin de l’année 2018. Alors pour arrêter de fumer, c’est maintenant !

Autres articles

Le tiers payant généralisé est reporté

Les députés ont adopté un amendement du gouvernement au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 qui supprime la mise en œuvre du tiers payant généralisé à tous les assurés à compter du 30 novembre 2017.

Lire la suite

Une nouvelle taxe en vue

Après le tabac, le gouvernement réfléchit à taxer davantage les alcools de plus de 15 degrés.

Lire la suite

Soins à l'étranger : comment se faire rembourser ?

Les soins médicaux dispensés à l'étranger ne sont pas tous susceptibles d'être remboursés par la Sécurité sociale.

Lire la suite

Au bureau on peut papoter mais pas vapoter !

L'interdiction de vapoter au travail entrera en vigueur le 1er octobre 2017.

Lire la suite

Le délai de carence dans la fonction publique était-il efficace ?

Le jour de carence dans la fonction publique de l’État à surtout allonger les absences.

Lire la suite

Sport sur ordonnance

Depuis le 1er mars 2017, les médecins généralistes peuvent prescrire une activité physique à leurs patients.

Lire la suite